Histoire

Grand Hôtel du Lac de Joux

Le tourisme à la Vallée de Joux a connu ses heures de gloire au début du 20ème siècle. En 1905, un guide du Jura vaudois n’hésitait pas à vanter la région, c’est-à-dire l’air pur et vivifiant, la beauté des paysages et le calme pour se reposer des fatigues de la vie citadine. De plus, cette vallée était connue des touristes et des étrangers depuis fort longtemps. Les hôtes logeaient généralement dans le village du Pont, surnommé à l’époque “ le Montreux du Jura ” ou encore le “ petit Davos ”.
 
Le Grand Hôtel du Lac de Joux a été construit en 1900-1901 par les architectes de Morsier et l'ingénieur Weibel. Son exploitation a fait la renommée du Pont, en France et en Angleterre. L'établissement comprend 120 lits. Il offre un confort encore inusité à la Vallée de Joux : il est éclairé à l'électricité et pourvu d'un ascenseur à système hydraulique. De façon à pallier aux inconvénients hivernaux, toutes les chambres ont le chauffage central et bénéficient de doubles fenêtres.
 
Les touristes ont à disposition de nombreux équipements de loisirs, dont : salon de musique, cabinet de photographie, ateliers de bricolage, salle de gymnastique, de billard, une installation de bains et d'hydrothérapie... La propriété bénéficie d'un parc qui s'étend des hauteurs boisées dominant l'hôtel jusqu'au lac. L'hôtel possède un tennis. Devant les jardins de l'hôtel, le bord de lac est aménagé pour la baignade. Il y a un débarcadère où accoste le petit vapeur, le "Caprice". En hiver, un emplacement de patinage est réservé à l'hôtel. Des pistes de luges et de ski se trouvent à proximité de l'établissement. Le patin à glace sur le lac de Joux est néanmoins l’activité préférée des hôtes.
 

Source : Notre Histoire / Sylvie Bazzanella